Image de décoration du fil d'ariane

L’agora des métiers d’art : les Rencontres des Gobelins du Mobilier national

Entretien avec le créateur et animateur des Rencontres des Gobelins, Marc Bayard, conseiller pour le développement culturel et scientifique au Mobilier national.

Pourquoi avoir créé les Rencontres des Gobelins ?

Dans la mission qui m’a été confiée sur le développement des publics, j’ai rapidement identifié ce public important constitué de curieux, d’amateurs, d’étudiants et de chercheurs qui sont passionnés par les arts décoratifs (au sens large), le patrimoine, les métiers d’art et la création.
Aussi, trois thématiques ont rapidement émergé : les arts décoratifs de la table, la création métiers d’art et design et les problématiques liées aux collections patrimoniales et restaurations. Le premier thème est lié à l’art de vivre français où l’art culinaire est inséparable d’un décoratif de la table et de la salle à manger. Le second est davantage dans l’actualité de la création au sein du Mobilier national et en dehors. Enfin, le troisième axe se penche sur l’actualité métiers d’art dans le domaine patrimonial.

En dix ans d’existence, les Rencontres des Gobelins, que l’on peut retrouver sur la chaîne Youtube du Mobilier national, sont devenues l’unique rendez-vous régulier annuel en France (18 séances), ouvert à tous, gratuit et consultable de façon numérique.

Quelles sont les invités ?

La programmation se fait deux fois par an ce qui permet d’être réactif devant les évolutions très rapides de ce secteur. L’actualité d’une exposition, d’une publication, des récompenses pour des jeunes créateurs, sont autant d’aspects qui retiennent mon attention pour définir la programmation. Depuis dix ans, nous essayons d’être en avance sur certains sujets, par exemple la question du développement durable dans le design, la valorisation des matériaux et des territoires et de repérer les jeunes créateurs qui deviendront les têtes d’affiches de demain.

Qu’apporte le partenariat avec la Fondation banque Populaire ?

La Fondation, par son caractère ouvert et dynamique, permet de mieux connaître certaines personnalités ou certains parcours. Le jury qui sélectionne les dossiers s’attache à récompenser, certes de belles réalisations, mais aussi (et peut-être surtout), des créateurs qui, non seulement ont l’excellence comme boussole, mais également valoriser des chefs d’entreprise qui ont fait de leur lieu de travail le laboratoire de leur existence. En s’appuyant sur la Fondation Banque Populaire, les Rencontres des Gobelins se sont installées dans le paysage des métiers d’art en devenant une agora de découverte et de débat.

Le Mobilier National

Le Mobilier national, institution prestigieuse dédié aux arts décoratifs, aux métiers d’art et au design depuis plusieurs siècles, est une institution unique au monde. Elle gère en effet en même temps une collection très importante de meubles historiques et elle propose également la création d’oeuvres textiles (Manufactures des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie et ateliers de dentelles du Puy et d’Alençon) et de mobiliers grâce à son Atelier de Recherche et de Création. Ces collections et ces productions servent à l’aménagement des institutions de l’État français, et cela depuis le XVIIe siècle.

Il propose également une politique d’exposition importante, à Paris, en France et à l’étranger. Il est en outre le fer de lance de la valorisation des métiers d’art. Une valorisation par la formation, soit en interne, grâce à l’Ecole des arts textiles du Mobilier national, soit en accueillant en son sein le Campus métiers d’art et design-Manufactures des Gobelins, Paris. Une valorisation également par la diffusion des pratiques et des recherches autour de ses sujets de prédilection, en particulier grâce aux Rencontres des Gobelins.