ELISABETH ANGOT

Compositrice

Lauréate Fondation Banque Populaire juin 2022

Présentée par la Banque Populaire Rives de Paris

Une belle et grande palette de couleurs différentes, créant des contrastes étonnants, des motifs changeants, des combinaisons multiples comme sa pièce pour flûte alto N29.

Née à Paris en 1988, Elisabeth Angot est la fille de la violoncelliste Emilia Baranowska et du sculpteur Philippe Angot.

Elle commence le piano à l’âge de neuf ans, après y avoir été initiée par sa grand-mère Maria Dimitrova, pianiste et pédagogue bulgare. Elle étudie notamment auprès d’Emilie Naoumoff, puis de Geneviève Ibanez à la Schola Cantorum à Paris.

A 19 ans, c’est finalement vers la composition qu’elle se dirige et se concentre dans un premier temps sur l’étude de l’écriture, dans la classe d’Isabelle Duha, de l’orchestration dans la classe de Guillaume Connnesson et de l’analyse dans celle de Jean-François Boukobza au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) d’Aubervilliers-La Courneuve.

Elle commence par ailleurs l’étude de la composition instrumentale auprès de Thierry Blondeau au CRR d’Aulnay-sous-Bois et de la composition électroacoustique auprès de Christine Groult au Conservatoire de Pantin.

En 2012, suivant les conseils des compositeurs Henry Fourès et Rainer Rubbert, Elisabeth choisit de poursuivre sa formation de compositeur en Allemagne et obtient un Bachelor en 2015 puis un Master de composition à l’Université des Arts de Berlin (UdK) en 2018, avec un mémoire portant sur l’opéra Giordano Bruno de Francesco Filidei : « Spuren der Tradition in Francesco Filideis Giordano Bruno : Erneuerung der Gattung Oper von innen heraus ».

Au cours de son cursus, elle étudie auprès de Daniel Ott, Elena Mendoza et de Mauro Lanza, dont l’influence est perceptible dans sa musique. Les œuvres d’Elisabeth Angot ont notamment été interprétées par l’Ensemble MusikFabrik, l’Ensemble mosaik, le Jungendkammerorchester Berlin, l’ensemble Kuraia, Divertimento Ensemble, Modern Art Ensemble, le quatuor Girard, la violoncelliste Emilia Baranowska, le flûtiste Matteo Cesari, en France (Philharmonie de Paris, Jeunes Talents Paris, Les Rencontres Musicales et Scientifiques), Allemagne (Unerhörte Musik, Berliner Staadtsoper, Festival Randspiele) en Russie (Festival Sound 59).

Ses œuvres sont diffusées sur Deutschlandfunk Kultur et France Musique. Consciente de l’importance, en tant que jeune compositeur, de la dimension de recherche inhérente à la musique -dite- savante, elle fonde en 2014, avec la sociologue Célia Poulet, le festival Les Rencontres Musicales et Scientifiques qui réunit musiciens et chercheurs de renom autour de concerts et de tables-rondes.

Consciente de l’importance, en tant que jeune compositeur, de la dimension de recherche inhérente à la musique -dite- savante, elle fonde en 2014, avec la sociologue Célia Poulet, le festival Les Rencontres Musicales et Scientifiques qui réunit musiciens et chercheurs de renom autour de concerts et de tables-rondes.

En 2019, Elisabeth fonde l’Ensemble 44, un ensemble vocal et instrumental dont l’objet est de travailler de manière rapprochée avec des compositeurs sous forme de résidences, tout en conservant dans sa programmation un lien permanant entre la création contemporaine et la musique du répertoire.

Oeuvres majeures