Image de décoration du fil d'ariane

Clément VINOT-BATTISTONI

Graveur - Imprimeur

Lauréat Fondation Banque Populaire 2018
Présenté par Banque Populaire Rives de Paris

Les secrets du gaufrage, du marquage à chaud, de la dorure et de l’incrustation sur papier n’ont plus de secrets pour lui.

Diplômé des Métiers d’art, Clément Vinot-Battistoni a rejoint l’atelier Créanog, à Paris, en 2012, comme élève de Maître d’art. «Ce fut une chance extraordinaire» confie le jeune homme qui, après ses études de graphisme à Rouen, a d’abord opté pour une formation de graveur à l’école Estienne, avant de s’orienter vers le gaufrage. «J’avais envie de mettre la main à la pâte. Ce qui m’intéresse, c’est d’utiliser mes mains pour créer une image. Le gaufrage est pour moi un territoire d’aventure. On n’est plus dans le trait mais dans le relief; on passe de la 2D à la 3D.»

Après avoir été responsable technique chez Créanog en charge de l’atelier d’impression et de l’atelier de gravure il a décidé aujourd’hui de se consacrer à sa création personnelle.

Clément Vinot-Battistoni réalise des estampes en gaufrage et marquage à chaud. Son univers étrange et fantasmagorique est peuplé de créatures surprenantes. Inspiré par les légendes et les histoires anciennes, le graveur-imprimeur nous donne à redécouvrir des mondes oubliés.

Sa première œuvre, en collaboration avec l’atelier Dreieck (atelier de Reliure), est un petit ouvrage à la structure originale autour de la légende de Fenrir, le loup diabolique de la saga Nordique. Le sujet se retrouve alors exposé en marquage à chaud avec une technique spécifique innovante. Cet objet est devenu un outil de « contage » avec une musique d’ambiance créée par un musicien. C’est sa première création d’une œuvre globale servant à raconter une histoire.

Encouragé, il renouvelle l’expérience en s’attelant à un projet plus ambitieux : un ouvrage entièrement en gaufrage racontant l’Apocalypse de Saint Jean, un chef-d’œuvre d’imagination. La bourse de la Fondation lui permet de travailler confortablement avec de nouveaux outils et faire des expérimentations. Le travail est bien entamé mais ce projet relève du défi et devrait s’étendre encore sur une longue période.

Oeuvres majeures