Tomas Bordalejo

Compositeur

« Les œuvres de Tomás Bordalejo témoignent d’une richesse inouïe, tant dans les mondes sonores qui y sont déployés que dans les savantes constructions qu’il sait mettre en scène, tout aussi bien dans le temps que dans l’espace. Les énergies qu’il développe sont sans cesse en animation et toujours en perpétuelles tensions. Une œuvre inspirée, d’un jeune compositeur parmi les plus brillants de sa génération. » Bernard Cavanna

D’origine argentine, il est guitariste, compositeur et arrangeur de musique classique et contemporaine. Tomas est un passionné de tous les rythmes, styles et genres musicaux de son pays natal.

Né en 1983 à Buenos-Aires, il apprend la guitare, tout d’abord en autodidacte, puis étudie le jazz à l’Institut Technologique de Musiques Contemporaines de sa ville natale où il obtient le diplôme de Guitariste. A 22 ans, il gagne l’Europe (Grande-Bretagne, France) pour suivre des études musicales plus approfondies qui l’amèneront notamment au Conservatoire de Gennevilliers, où il obtient trois C.F.E.M. (guitare, orchestration et écriture), le D.E.M de Composition, ainsi que deux 1er prix (culture musicale et formation musicale), un 2ème prix en musique de chambre.

Sa rencontre avec le compositeur Bernard Cavanna au sein de l’Académie de Villecroze fut déterminante pour son parcours. Peter Eötvös, Pascal Dusapin, Yan Maresz, Philippe Hersant, et Philippe Manoury l’ont également encouragé à consolider son propre langage marqué par une esthétique originale.

En septembre 2017, dans le cadre d’un projet sous la direction de Peter Eötvös et Pascal Dusapin soutenu par Art Mentor Foundation Lucerne et Ernst Von Siemens musikstiftung, Tomás Bordalejo crée son deuxième opéra au sein du Budapest Musical Center. En mars 2018, il crée Fenêtrages 2 pour Percussion et piano.

Tomás Bordalejo prépare actuellement 3 pièces qui seront créées en 2019 : Une pièce pour Violon Solo à l’attention de la violoniste Noëmi Schindler pour l’émission de Radio France « Création Mondiale » (ex alla breve), une pièce pour la Maîtrise du CRR de Paris et l’ensemble L’itinéraire, et enfin une pièce à l’attention du Trio KDM.