Théodore LAMBERT

Pianiste

Lauréat de la Fondation Banque Populaire en 2017

Présenté par la BRED Banque Populaire

Pianistes aux multiples facettes, 3e prix du concours international Claude Bonneton à Sète

Théodore Lambert s’est distingué à de nombreuses reprises, notamment au Concours International Chopin de Brest, au Concours International Claude Bonneton de Sète, ou au Concours des Virtuoses du Cœur. Pianiste aux multiples facettes, il suit une formation riche au CNSMD de Paris en piano mais aussi en accompagnement, musique de chambre, harmonie, contrepoint, fugue, direction de chant… afin d’aborder le répertoire sous tous ses angles et enrichir sont interprétation. La rencontre de grands maîtres au sein de cette institution tels que Emmanuel Strosser, Denis Pascal, Thierry Escaich ou Jean-Frédéric Neuburger… a été déterminante dans son évolution.

On a pu l’entendre en soliste lors de nombreux festivals, notamment à Leipzig (Allemagne), à Alkmaar (Pays-Bas) ou à Paris, où il fut notamment invité au Festival Chopin de l’Orangerie du Parc de Bagatelle. Il s’est également produit en musique de chambre au Festival de la Roque d’Anthéron, au Festival Pianos en la Calle (Espagne), au Festival Les Vacances de Monsieur Haydn de La Roche-Posay ou encore au festival Cziffra d’Unieux.

Chambriste passionné, il fonde en 2018 le Trio Aralia avec Ida Derbesse au violon et Magali Mouterde au violoncelle. Premiers prix de musique de chambre à l’International Grand Prize Virtuoso Competition de Roma et finalistes du concours International de Musique de Chambre Anton Rubinstein de Düsseldorf. Bénéficiant du soutien de l’Académie de Villecroze, ainsi que de ProQuartet, ils reçoivent les conseils d’Antonio Meneses (Beaux-Arts Trio), Alasdair Tait (Belcea Quartet), Claire Désert, Ami Flammer, Patrick Jüdt, Pierre Colombet (Quatuor Ebène), Kazuki Sawa, Günter Pichler et Isabel Charisius (Alban Berg Quartet) et Tim Vogler (Vogler Quartet).

Compositeur, sa dernière oeuvre « Fragments Épars I » pour ensemble de 13 instruments, commande du Conservatoire de Paris, y a été créée dans le cadre d’un hommage à Debussy parrainé par Florent Boffard. La commande de son duo « Toothbrush », créée par le violoncelliste Michel Strauss et le tap-dancer Max Pollak, a été acclamée au Chamberfest d’Ottawa (Canada). Il a également travaillé l’arrangement avec Cyrille Lehn, abordé le jazz auprès de Médéric Collignon et l’orchestration avec Marc-André Dalbavie.