Julie DECUBBER

Créatrice de bijoux contemporains

Lauréate de la Fondation Banque Populaire en 2017

Présenté par la BRED Banque Populaire

Ses bijoux parlent. Et aimantent les souvenirs.

C’est grâce au voyage que Julie Decubber a appris et aimé fabriquer des bijoux. Après des études de communication et un premier séjour d’un an en Amérique du sud « pour voir du pays », elle découvre l’univers de la fabrication traditionnelle de bijoux et restera deux mois dans un village amazonien de l’Equateur. Elle a une « révélation » sur les matières naturelles, qu’elle aime, cherche, ramasse et trie, comme ces turquoises trouvées au Pérou puis emprisonnées dans d’anciennes fioles de médecine homéopathique assemblées en un sautoir.

Elle se forme ensuite au travail du métal et de l’argent (soudure, emboutissage, gravure) au sein d’un atelier d’hommes dans la région de Tiznit au Maroc. Quelques mois avant de partir, elle est tombée par hasard sur le travail de Gilles Jonemann, créateur de bijoux contemporains nommé maître d’art en 2004. Après une première visite de son atelier, ils entretiennent le fil d’une conversation au gré des destinations que Julie choisit selon les savoir-faire qu’elle souhaite approcher. De retour à Bruxelles après un second long voyage en Amérique du Sud pour « faire différents stages en Argentine et revoir le village amazonien et les personnes qui m’avaient transmis le goût des bijoux », elle reçoit un coup de fil: Gilles Jonemann lui propose de devenir son élève pendant trois ans à raison d’une semaine par mois.

Chez Gilles Jonemann, elle apprend et cultive son attrait pour les matériaux déjà-là : rebuts divers, objets, verre et surtout céramique, cette matière dure et inaltérable qui donne aux bijoux une présence à perpétuité. Plus qu’une simple parure esthétique, le bijou devient témoignage. C’est là qu’elle expérimente ses premiers bijoux fabriqués à partir d’assiettes « de collection, parlantes ou simplement chinées, ces objets utilitaires ayant une part culturelle très forte. »