25 ans d’esprit d’entreprendre !

La Fondation Banque Populaire, instrument de mécénat national des quinze Banques Populaires, a inscrit son engagement en faveur de l’initiative individuelle et de la jeunesse dans la durée.
Depuis sa création en 1992, elle a soutenu 758 projets de vie de femmes et d’hommes talentueux, musiciens, personnes en situation de handicap et artisans d’art, tous animés par l’esprit d’entreprendre et ayant le goût pour l’innovation.

Une conférence de presse a été organisée le 2 février afin de rappeler le chemin parcouru dans les trois domaines d’action : musique, handicap et artisanat d’art.

« Apporter son concours à des individus plutôt qu’à des structures »

Lors de cette conférence de presse, Michel Roux, délégué général de la Fondation, a rappelé l’origine des Banques Populaires, nées de la rencontre entre les aspirations et besoins des hommes et leurs projets, il y a un siècle. En effet, la loi Clémentel sur le crédit, créant le statut des Banques Populaires, a fêté ses 100 ans le 13 mars. « Le sujet qui nous occupe aujourd’hui est l’ADN des Banques Populaires, c’est-à-dire l’entrepreneuriat et toutes les valeurs associées, notamment l’engagement sociétal », a-t-il expliqué.

La Fondation est l’instrument de mécénat des quinze Banques Populaires depuis 1992 et porte les valeurs qui ont fait leur force et leur histoire : la solidarité, l’esprit d’entreprendre et le goût de l’innovation. « Dès son origine, la Fondation a souhaité témoigner de sa confiance en l’humain en apportant son concours à des individus plutôt qu’à des structures, en soutenant leur projet de vie », a souligné Emmanuel Pouliquen, président de la Fondation et président de la Banque Populaire Atlantique. « Être lauréat de la Fondation Banque Populaire est devenu un véritable label ! », s’est-il réjoui.

« La Fondation se veut aujourd’hui la Fondation de l’esprit d’entreprendre ! »

Les trois présidents de jury se sont succédés pour présenter chacun leur domaine d’intervention : Gérard Desquand pour l’artisanat d’art, Marielle Nordmann, directrice artistique, représentait Philippe Hersant pour la musique et le docteur Bertrand Brugerolle, pour le handicap. Autour de ces trois domaines d’intervention existent un cadre et un esprit communs pour sélectionner les candidats les plus prometteurs : la personnalité et les projets des candidats doivent séduire ces jurys.

« La Fondation se veut aujourd’hui la Fondation de l’esprit d’entreprendre ! », a résumé la directrice de l’institution, Martine Tremblay. Elle a annoncé qu’une soirée exceptionnelle sera organisée à l’Opéra-Comique à Paris en décembre prochain, pour célébrer l’engagement poursuivi depuis 25 ans aux côtés des Banques Populaires.